stephane gantelet
sculpteur
Fr Français
En English




identification de l'oeuvre
titre
Le Journal du brise-lames
reférence
109
status
exemplaire
édition
..//IMG/jpg/render_2019-05-21_11-00-29_comprim.jpg

ajouter/enlever au favoris
oeuvre réservée

« Nos territoires sont les Thélèmes, les anciennes frontières. Des hommes les traversent, d’autres s’y installent. Certains en partent, d’autres y reviennent. Nos territoires sont poreux, à l’extrême, ils sont refuge, ils sont halte, et depuis très longtemps ils ne barrent plus la route à quiconque. »

Le Journal du brise-lames est un poème épique dit à des tétrapodes. Le Journal du brise-lames est un essai documenté sur le brise-lames de Sète, qui fait barrage de son corps pour protéger le port de la mer. Le Journal du brise-lames est une pièce de théâtre où chaque voix porte une fiction en elle. Le Journal du brise-lames est un roman qui sait sonder les profondeurs du béton poreux, de l’eau violente, et des courants temporels. Le Journal du brise-lames est un jeu vidéo unique réalisé par Stéphane Gantelet donnant à voir respirer le Journal du brise-lames, dont l’accès est inclus dans l’achat de ce livre. Bien sûr, le Journal du brise-lames est aussi un journal. Il s’exprime en son nom propre. Et il s’adresse à vous.
Matière vivante prise dans un incessant va-et-vient qui évoque autant le rythme des marées que le circuit du sang dans un corps humain, cette œuvre hybride ne cesse de s’incarner et se réincarner sous la forme de ces coulées de mots qui ne coagulent pas dont seule Juliette Mézenc a le secret."
Guillaume Vissac

le Journal du brise-lames est diffusé par Publie.net sous la forme d’un livre comprenant le texte et/ou du jeu vidéo.

https://www.publie.net/briselames/

A propos du jeu vidéo :

  • Le « Journal du brise-lames » est un FPS littéraire : le lecteur évolue en caméra subjective dans un environnement virtuel où lire/voyager fait gagner des points de vie. C’est donc un jeu vidéo d’un nouveau genre. Il n’est pas question ici de tuer des zombies mais plutôt d’arpenter un paysage, contempler, écouter ou lire des textes. Jouer aussi avec l’esthétique du jeu : donner à voir des images « mal finies », faire des barres de vie des barres de lecture, jouer aussi avec les codes du jeu, la navigation, les niveaux, le rapport particulier au temps pour créer une expérience d’écriture et de lecture inédite, entre jeu-vidéo et littérature.
  • Concrètement, Le Journal du brise-lames propose une navigation très libre dans des espaces 3D au travers de 4 niveaux. Des textes sont disposés dans des bulles de lectures. A écouter donc, ou à lire si vous voulez couper le son (en Français uniquement). La lecture est déclenchée par la déambulation du joueur qui est maître du temps et de l’espace. Les textes sont lus par Juliette Mézenc et sont les seuls fichiers audio du jeu. Les autres sons sont produits de manière procédurales (code) par les actions du joueur.
  • Le jeu est par ailleurs doté d’un carnet de voyage, qui récolte les captures d’écran lors de l’entrée dans une bulle de lecture et qui les stocke sur le disque dur du joueur, ainsi que d’un carnet de notes qui récolte les textes produits par le joueur dans le Newtopie éditor (niveau Newtopie).
  • Le jeu est doté d’un système de profiles et de sauvegardes permettant à plusieurs personnes de sauvegarder leurs « parties » dans la lecture pour la reprendre ultérieurement. Des éléments de la « cuisine interne » du jeu apparaissent régulièrement dans des fenêtres (il s’agit surtout d’objets de jeu nécessaires au niveau qui s’active) dans l’optique de rendre visible les données nécessaires à la production de l’image qui s’affiche en temps réel sur l’écran.
  • Le jeu est disponible pour ordinateur sous Windows puis Mac (version 32 ou 64 bits).

Retrouver aussi des vidéopoèmes tirés du jeu vidéo du « Journal du Brise-lames » dans la rubrique « Vidéopèmes ».

Le « Journal du Brise-lames » à été présenté à Beaubourg dans le cadre du festival « Extra » en 2020. Une salle complète abritait l’écosystème du projet avec deux vidéopoèmes, le jeu en libre accès et le livre consultable sur place.

Vues de l’exposition lors du festival « Extra ! ».

Télécharger le dossier de presse :


Dans la même rubrique